La Suisse, un Eden pour les cyclotouristes

Le cyclotourisme a le vent en poupe. Vélo de route, e-bike ou encore VTT, de plus en de plus de Suisses optent pour la tendance slow life, que la crise sanitaire semble avoir dopée. Il est vrai que l’Helvétie choie particulièrement les amateurs de la petite reine en multipliant les aménagements de pistes sécurisées.

Source Swiss Tourisme

En 2018 déjà, Suisse Tourisme ne s’était pas trompé qui faisait la part belle, via une vaste campagne promotionnelle d’été, au cyclotourisme. Depuis, les vacances à vélo n’ont cessé de gagner du terrain. Et ce sont surtout les régions alpines qui séduisent les vacanciers. Pourquoi un tel engouement ? Comme l’explique Aude Cometta, responsable projets Médias à Suisse Tourisme, la Suisse ne manque guère d’atouts : « Des itinéraires dûment balisés, une diversité de paysages dans un périmètre restreint, la possibilité d’emprunter des axes dédiés encouragent cette pratique estivale. » La majorité de ces touristes 2.0 utilisent déjà une bicyclette dans leur vie quotidienne, pour se rendre au travail ou durant leur temps libre. Il faut savoir en effet que 2,4 millions des personnes résidant en Suisse effectuent en moyenne 15 trajets à vélo chaque année.

Cette catégorie de touristes – évaluée à environ 65% autochtone, soit loin devant la clientèle allemande (11%) ou en provenance des Pays-Bas (3%) – opte le plus souvent pour un hébergement en camping. Ce sont ainsi plus de 1,7 million de nuitées qui sont annuellement générées.

Il n’empêche que depuis quelques années, des « Swiss Bike Hotels » essaiment. Ils offrent des conditions adéquates pour profiter pleinement des vacances sur deux roues. Ce sont des établissements qui répondent aux besoins des cyclistes en proposant des services spécifiques (espaces de lavage et de réparation). Ils sont situés à proximité de pistes cyclables d’intérêt.

Ce n’est donc pas par hasard si les offres cyclo touristiques sont elles aussi en plein essor. MySwitzerland.com suggère une multitude d’itinéraires presque sur mesure. Chacun peut préparer son séjour en fonction du type de vélo ou de son paysage idéal, que ce soit le long d’une rivière ou d’un lac, sur un col de montagne, à travers des vignobles, ou avec une vue panoramique. 

Cependant, c’est la « Route verte », traversant six parcs naturels, qui emporte tous les suffrages. L’itinéraire, qui mène de Schaffhouse à Genève en passant par les parcs du Jura, séduit particulièrement les adeptes du vélo électrique.

Deux parcours pour un bol d’oxygène

Dans les vignes tour du lac de Morat – Morat (FR)

  • Distance : 28 km
  • Montée : 380 m
  • Étape(s) : 1
  • Exigences de condition physique : facile

Cet itinéraire nous emmène à la découverte du site historique de Morat ainsi que des villages vignerons du Vully. Il est recommandé pour les amateurs d’histoire, de baignades, de soleil, de produits du terroir.

Au bord des lacs de la Haute-Engadine – de Maloja à La Punt (GR)

  • Distance : 33 km
  • Montée : 220 m
  • Étape(s) : 1
  • Condition physique : facile

Au programme : les lacs cristallins de la Haute-Engadine, avec une couronne d’imposants sommets enneigés en toile de fond, le village chic de Saint-Moritz, l’Inn glacée et les traditionnels sgraffiti décorant les fenêtres engadinoises.

Adelita Genoud

Le saviez-vous ?

Auteur : tcsgeneve

Nous sommes une association suisse qui propose différents services et qui analyse, parle de toutes les formes de mobilité. Échangeons!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :