Télépéage européen, tour de piste des offres d’abonnement

Souscrire un abonnement péage pour emprunter les autoroutes européennes ? De plus en plus d’automobilistes optent pour cette option qui les exempte des longues files d’attente aux bornes autoroutières. Focus sur le bouquet d’offres de paiement à distance.

Source istock
  • Le badge télépéage Ulys
  • Bip & Go
  • APRR
  • Telepass

En France, comme dans d’autres pays européens, les conducteurs peuvent s’épargner la recherche du ticket pris à l’entrée de l’autoroute, la carte bancaire ou la monnaie nécessaires au règlement du droit d’usage. Le système Liber-T installé dans son véhicule permet de franchir le portique prioritaire. Le paiement s’effectue automatiquement. Chaque mois, le titulaire du passe reçoit sa facture. Quel sésame choisir parmi les nombreux modèles mis sur le marché ?

Le badge télépéage Ulys est probablement le plus usité puisqu’il est directement proposé par Vinci Autoroutes, le pôle du groupe Vinci spécialisé dans la concession et l’exploitation d’infrastructures autoroutières françaises. L’entreprise couvre 4 443 km d’autoroutes concédées sur les réseaux de ses quatre sociétés Autoroutes du sud de la France (ASF), CofirouteEscota et Arcour. Les usagers peuvent choisir l’un des trois types d’abonnement (sans frais de mise en service). Télépéage Ulys Flex revient 0,90 euro (0,89 francs suisses) par jour utilisé dans le mois. Il est utilisable sur toutes les routes de France et donne accès au suivi de ses dépenses via une application mobile. La version  Ulys Classic est facturée 2 euros (1,99 franc suisse) par mois à partir d’un passage de péage dans le mois. Enfin Ulys Premium coûte 3,50 euros (3,48 francs suisses)  par mois utilisé : cette option inclut une garantie en cas de panne mécanique et une assistance atteignable en permanence. Voilà pour la mise en route de l’abonnement, il ne reste plus qu’à ajouter les frais de péages proprement dit facturés mensuellement.

Le plus : le choix de sa formule et les coûts relativement accessibles.

Plus d’infos : https://ulys.vinci-autoroutes.com/

Un autre type d’abonnement au nom évocateur de Bip&Go fonctionne selon un forfait qui suppose un engagement d’un an. Là encore, les frais des péages sont facturés chaque mois, frais auxquels s’ajoutent 16 euros (15,91 francs suisses) pour l’ouverture du compte. Cet opérateur dispose de formules complémentaires élargies à l’Espagne, le Portugal et l’Italie. Son offre à la carte facturée 1,70 euro (1,68 franc suisse) par mois utilisé (16 euros en sus de frais de dossier) est intéressante pour les automobilistes qui prennent l’autoroute quelques fois par an. 

Le plus : La formule est bon marché pour celles et ceux qui roulent sur l’autoroute occasionnellement.

Plus d’infos : https://www.bipandgo.com/

Autoroutes Paris-Rhin-Rhône (APRR) met en service des offres particulièrement adaptées aux personnes qui utilisent fréquemment l’autoroute.  En s’acquittant de 2,50 euros par mois (2,48 francs suisses), les titulaires du badge bénéficient de 30% de réduction sur un trajet effectué au moins 10 fois (allers-retours) par mois. Par ailleurs, le consortium dispose d’un abonnement facturé 1,70 euro les mois utilisés avec des options qui en permettent l’usage dans certains pays européens comme l’Espagne, le Portugal et l’Italie.

Le plus : une réduction de 30% à partir de 10 allers-retours mensuels

Plus d’infos : https://voyage.aprr.fr/

Enfin, le Telepass fonctionnel  pour les péages italiens, français, espagnols et portugais. La commande requiert la présentation d’un permis de circulation du véhicule, d’une carte d’identité, d’une adresse e-mail et une carte de crédit.  Le système permet aussi d’accéder  aux parkings des grandes agglomérations. Les voies dédiées au Telepass sont signalées par un panneau jaune aux péages, généralement sur la voie la gauche de la chaussée. A noter qu’un  certain nombre de sections du TCS, partenaire Telepass, facilite la location de l’appareil de paiement à distance pour ses membres. Et ensuite ? Les péages franchis sont enregistrés automatiquement et débités de la carte de crédit. Facturé à hauteur de 60 CHF pour les membres la première année et 114 CHF pour les non-membres (100 CHF à partir de la deuxième année), il est immédiatement opérationnel.

Le plus : les voies réservées ce qui réduit drastiquement le temps d’attente aux péages et l’accès à plus de 500 parkings dans les villes et leurs aéroports.

En savoir plus sur : www.tcs.ch/fr

Comment installer le badge ?

Le badge s’installe à l’intérieur de votre véhicule, directement sur le pare-brise. Il est livré avec un support adhésif qui se fixe facilement et ne laisse pas de trace lorsqu’il est enlevé. Pour un fonctionnement optimal du badge, il est nécessaire de le fixer au niveau du rétroviseur central. De cette manière, il ne gêne pas non plus le conducteur. Il est essentiel que le badge soit fixé correctement : il ne fonctionne pas lorsqu’il se trouve dans la boîte à gants, par exemple. Vous pouvez utiliser le même badge dans différents véhicules, mais cela nécessite de disposer de plusieurs supports. Il est possible que certains opérateurs facturent une redevance en cas de non emploi prolongé du badge.

Dites-nous en commentaire lequel de ces badges vous avez utilisé et lequel vous conseillez.

Adélita Genoud

Auteur : tcsgeneve

Nous sommes une association suisse qui propose différents services et qui analyse, parle de toutes les formes de mobilité. Échangeons!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :