Sur les routes du Mont Ventoux

Météo au beau fixe, pas de problème mécanique, la deuxième étape du «Rallye en Avignon» se résume en un seul mot: «magique» !

Deuxième étape du «Rallye en Avignon» avec pour les 73 équipages et les vieilles cylindrées, la traversée de Gordes, un passage par L’Abbaye Notre-Dame de Sénanque et une «spéciale Mont Ventoux» avec deux itinéraires possibles pour les voitures. La route du mont Ventoux – le plus haut sommet du Vaucluse culminant à 1912 mètres – est tout simplement «une route merveilleuse » pour reprendre les termes de Jean Murith. «L’arrivée au sommet avec son aspect lunaire est tout simplement magique ».

Un départ à l’heure, une météo superbe, des cabriolets qui ont ainsi pu «décapoter», voici le résumé d’une magnifique et inoubliable journée. «Si je devais recommencer cette journée, je ne ferais pas autrement», sourit Jean Murith.

Côté mécanique, pas de problème pour les véhicules, à l’exception d’un petit souci au démarrage pour l’une d’entre elles. Mais grâce à Grégory, le formidable mécanicien mis à disposition par Automobiles Caveng, agent Mercedes, le problème a été rapidement résolu.

Hier après-midi, après une boucle par Châteauneuf-du-Pape, les 150 participants au «Rallye En Avignon» ont visité la Cité des Papes et son célèbre Palais avec des guides mis à disposition par l’Office du Tourisme. Toute bonne chose ayant une fin, aujourd’hui, les équipages reviennent sur Genève.

Valérie Duby

Stephan Bauer – images des voitures

Sur les routes en Avignon

Partis vendredi matin de Genève, les équipages du «Rallye en Avignon» s’élancent aujourd’hui sur les routes du Vaucluse.

La météo s’est montrée clémente, vendredi, pour la première étape du «Rallye en Avignon». Partis de Chêne-Bougeries, tous ces amoureux de vieilles cylindrées sont arrivés en fin de journée à Avignon, en passant par Beaumes-de-Venise dans le Vaucluse.

«Tout se passe pour le mieux, indique Jean Murith, l’organisateur de cette 10e édition du rallye, dont les bénéfices vont à l’Association Educar Es Avanzar, qui s’occupe des enfants défavorisés du Nicaragua. Sur les 73 équipages des amoureux de vieux bolides, un seul a dû abandonner suite à des problèmes mécaniques d’embrayage sur un V8 Mercedes. La voiture a été remorquée jusque dans un garage et l’équipage récupéré par l’un des véhicules mis à disposition par Automobiles Carveng, agent Mercedes.

Le programme de la journée d’aujourd’hui s’annonce bien sous les meilleurs auspices. On prévoit un peu de vent mais du soleil. Les automobiles partiront sur les routes du Vaucluse, traverseront Gordes, Pernes-les-Fontaines. Après un passage par Châteauneuf-du-Pape, les 150 participants du «Rallye en Avignon» se retrouveront pour un vin d’honneur à l’Hôtel-de-Ville d’Avignon, en présence des autorités. Pour entrer dans la Cité des Papes et compte tenu des manifestations de gilets jaunes, on ne sortira pas les vieux bolides : c’est plus prudent. Un service de bus a été organisé.

Valérie Duby

Ils roulent pour la bonne cause

Près de 150 personnes participent au «Rallye en Avignon» avec leurs vieux bolides. La manifestation permettra de venir en aide aux enfants du Nicaragua.

Ils ont pris la route ce matin depuis Chêne-Bougeries (GE) au volant d’engins rutilants et mythiques. Tous réunis, le temps d’un week-end, autour de leur passion pour les anciennes automobiles,
les 73 équipages du «Rallye en Avignon» ont mis le cap sur le Sud. Direction: la Cité des Papes, en passant par les routes de la région Rhône-Alpes, de l’Isère, de la Drôme et du Vaucluse.

De gauche à droite: Bernard Girardet, conseiller adminsitratif de Cologny, Christiana Juge, Maire de Cologny, Patricia Murith, Présidente de l’Association Educar es Avanzar, Marion Garcia Bedetti, Maire de Chêne-Bougeries et Catherine Pahnke, conseillère administrative de Cologny au départ du Rallye, vendredi matin.

Ancien Maire de Cologny, Jean Murith est l’organisateur de cette manifestation organisée au profit de l’Association Educar Es Avanzar (Eduquer c’est progresser), qui s’occupe des enfants défavorisés
du Nicaragua en termes d’éducation, de santé, de scolarisation et d’encadrement. Pour la dixième édition de ce rallye qui se terminera dimanche, on compte 148 participants. «Nous avons ainsi pu réunir une somme de 57’000 francs pour les projets de l’association Educar es Avanzar», se réjouit Jean Murith.

Bonne route !

Valéry Duby

Jeûne genevois au Tessin

Chaque année, le comité d’organisation « Tourisme et loisirs » organise une escapade pendant la période du Jeûne genevois. Cette année, nous sommes allés au Malcantone, région tessinoise connue pour ses châtaignes et son paysage vallonné.

Pendant 4 jours, notre voyage a été marqué par la découverte de différents lieux :

  1. Jeudi 6 septembre : visite du village de Gondo, passage par le Centovalli et arrivée à Miglieglia
  2. Vendredi 7 septembre : journée sur le thème des châtaignes
  3. Samedi 8 septembre : montée au Monte Lema
  4. Dimanche 9 septembre : bateau jusqu’au Cannobio

 


Sortie à moto dans le Val d’Anniviers

C’était une belle sortie de 450 km sans difficulté majeure sur de belles routes goudronnées de montagne. En voici le récit.

A 7:30, nous partons du Centre technique TCS à Meyrin pour nous rendre à Chamonix. Le groupe fait une première halte pour un café croissant au restaurant du Col de la Forclaz.

De nombreux virages nous plongent, ensuite, dans la vallée du Rhône. Nous empruntons l’autoroute de Martigny jusqu’à Sierre où les réservoirs assoiffés de nos motos nous obligent à un arrêt avant « d’attaquer » les nombreux lacets qui montent vers le Val d’Anniviers.

Quelle est belle la traversée de ces petits villages typiques comme Ayer! Notre point de ravitaillement se situe à l’Hôtel-Restaurant de Moiry à Grimentz. Un succulent repas nous y est servi pour nous aider à la montée vers le Barrage de Moiry; route pendue et sinueuse qui débouche sur la couronne de barrage. On prend la route à gauche de la sortie du tunnel qui nous conduit au pied du glacier à 2340 mètres.

Nous retournons au barrage pour nous désaltérer à la buvette de Moiry où nous pouvions jouir d’une vue magnifique.

Mais, il est déjà l’heure de penser à redescendre dans la vallée. Pour varier les routes, nous suivons la rive gauche de la Navizence en passant par Saint-Jean, Pinsec, Vercorin, Loye pour rejoindre la vallée à Grône.

Nous empruntons la petite des berges du Rhône côté gauche jusqu’à Riddes. Après un petit arrêt pour remplir les motos les plus assoiffées nous partons direction Monthey. Un nouvel arrêt est nécessaire pour faire le plein des autres motos avant d’attaquer la montée vers la station de Châtel. On prend la direction de Thonon en descendant la magnifique vallée d’Abondance. Pour éviter la longue file de voitures qui roulent en direction de Genève, nous bifurquons sur Yvoire puis Vésenaz par la route du lac.

A 18 heures, nous voilà au Centre technique TCS les yeux remplis de beaux paysages. Le rendez-vous est pris pour la sortie d’automne.

Nombre de participants : 22 personnes.

La sortie en images :


Randonnée au Col de Cou

Les genevois savent aussi s’échapper de la ville pour découvrir d’autres coins de notre beau pays. Ainsi, nous nous sommes rendu à Champéry.

Après une petite montée en téléphérique, voilà que a débuté notre randonnée. Nous avons traversé le domaine skiable des Crosets en passant sous le mythique télésiège du Pas de Chavanette. Nous avons atteint le Col de Cou à près de 2000 m d’altitude pile sur la frontière Franco-Suisse.

Un bon repas nous attendait à la Cantine de Barmaz. Il fallait reprendre des forces pour la descente vers le bus qui nous attendait.

Voici les images de cette belle journée…


Une initiation à la course d’orientation

Course d'orientation avec le CERN

Carte postale de la course d’orientation organisée en coopération avec le CERN par le groupe de travail « Tourisme et Loisirs ».

Ce samedi 4 novembre, nous avons eu le plaisir d’accueillir 10 familles pour un moment de partage et d’apprentissage…

Ne pas perdre le nord, repérer le point de départ, analyser les obstacles du terrain… Grâce aux explications de Benoit et Jean-Bernard, nos sympathiques instructeurs du Club d’orientation du CERN, une vingtaine d’enfants et leurs parents se sont initiés à ce sport de nature qui sollicite à la fois les jambes et la tête. Des plus petits aux ados, tous se sont pris au jeu et sont parvenus à trouver les balises disséminées dans les bois. Une jolie expérience qui a sans doute donné à certains l’envie de se mettre à la course d’orientation.


Les Cours Juniors

Simulation d’un accident avec un cycliste. C’est notre commission Sécurité et Prévention qui est l’initiatrice de ce cours.

Le vendredi 27 octobre s’est terminé le dernier Cours juniors de l’année 2017. 35 jeunes se sont préparés notamment à l’examen théorique qu’ils passeront le mercredi 1er novembre au Service cantonal des véhicules.

Le Cours juniors permet aux jeunes de 16 à 21 ans de se préparer intensivement à l’examen théorique, tout en apprenant des bases de la conduite et comment se comporter dans certaines situations.


 

Une journée à Soleure

Soleure

Carte postale illustrant notre journée organisée par Isabelle Ferrari et Sylvia Graa, membres du groupe « Tourisme et Loisirs ».

Soleure s’est parée de ses plus beaux atouts pour nous recevoir en ce samedi matin du 14 octobre 2017. Le marché était animé dans les pittoresques ruelles de la dite « plus belle ville baroque de Suisse ». Et je vous le confirme, Soleure mérite ce qualificatif. Une splendide lumière d’automne, nous a accompagnée tout au long de la journée. Nos deux guides Hans-Peter Mathis et Susanne Imhof nous ont conté l’histoire de Soleure. Nous avons déjeuné au Zunfthaus zu Wirthen.

L’après-midi, la visite a continué aux gorges de Sainte Vérène. Après un échange avec l’ermite Michael Daum, notre journée s’est terminée autour de la Solothurner Torte (que je vous conseille) au restaurant « Einsiedelei« .


Une balade à vélo, faune et flore

Balade à vélo entre faune et flore

Carte postale de notre sortie à vélo organisée par le groupe Cyclotourisme. Dimanche, le 15 octobre 2017.

Nous étions une vingtaine en vélo route, VTT, vélo électrique de 20 à 77 ans a avoir pu profiter du parcours imaginé et encadré par Tania, Philippe et Nicolas.

Notre parcours dans les grandes lignes comportait les étapes suivantes :

  • Gustave-Ador
  • Bellevue
  • Versoix
  • Mies
  • Chavannes-de-Bogis
  • Chavannes-des-Bois
  • Richelien
  • Collex-Bossy
  • Chambesy
Balade à vélo

Un arrêt a été fait au parc animalier de Challandes. Certains d’entre-nous ne connaissaient pas ce parc, c’était donc une belle surprise.

%d blogueurs aiment cette page :